Une transmission continue au-dessus de tout soupçon

Le nouveau métro automatique parisien sans conducteur utilise le codage sécuritaire au sol et en embarqué, pour assurer les tâches sécuritaires. L'échange d'informations entre les automatismes des trains et les calculateurs des pilotages automatiques sol, est une fonction vitale du système, réalisée par des transmissions numériques à 4800 bauds dans le sens sol-bord, à 2400 bauds dans le sens bord-sol ; le sol est en mode maître : il cadence avec les trains un cycle interrogation/réponse. Dès le début du projet, Matra a voulu dissocier la fonction transmission et la fonction localisation, et les rendre indépendantes; il en résulte deux conséquences :

- d'une part, la simplification des lignes de transmission qui, libérées de l'encodage des croisements constituent les retenues de position, est plus facilement industrialisable
- d'autre part, l'étude et le développement d'un système de positionnement à balises performant et économique.

 

Disponibilité de la transmission

Sous ce terme se cache le véritable enjeu technique ; il peut se résumer en une simple phrase : en tout point de la ligne et en toutes circonstances, chaque train doit disposer à tout moment d'une liaison bidirectionnelle avec au moins un pilote automatique sol.

 

Localisation : fonctions réalisées

Dans les automatismes intégraux, où le train connaît la description de la ligne et des missions qui lui sont confiées, il doit de plus connaître sa vitesse et sa position à chaque instant ; le besoin de précision de sa position est encore accru par le fait qu'il doit s'arrêter devant les portes palières en station. Enfin lorsque le train est " dépréparé ", il doit, lors de son " réveil ", savoir sa position avant d'effectuer tout déplacement. Pour répondre à cette demande, un système à balise a été développé comprenant :
- une balise courte ( 20 cm environ ), lue lors de son survol, qui fournit au train un message codé sécuritairement, représentatif du point kilométrique où elle est fixée
- une balise longue ( 1,60 m environ ), qui transmet l'information de points kilométriques en déplacement et à l'arrêt
- un système d'interrogateur embarqué, qui puisse lire indifféremment les deux

La précision fonctionnelle est de 5 cm, la précision sécuritaire est de 50 cm. Le nombre important de balises courtes procure une très forte fiabilité de cet équipement.