Pédagogies innovantes

Introduction

Depuis plusieurs années, je m'intéresse à l'innovation pédagogique et j'ai utilisé quelques outils et mis en place différents projets que je vais essayer de présenter rapidement ci-dessous.

Mon intérêt pour l'innovation pédagogie m'a également poussé à m'intéresser aux outils disponible dans mon université (que je n’utilise pas obligatoirement) et à suivre actuellement le DU Pédagogie Innovante.

Liste des principaux outils disponible à l'UNS

Liste des principaux outils que j'utilise

Projet d'initiation à la classe inversée

Ce projet a vu le jour pour deux raisons, la première est que j'ai pris en main les 120 BVE qui trainés depuis leur achat dans un carton et que personne ne voulait déployer et l'autre c'est une partie du cours d'introduction à l'IHM du nouveau PPN 2013 ne me donnait pas satisfaction. Je me suis alors intéressé à d'autres solutions pour transmettre ces connaissances à mes étudiants.

Poussé par l'envie d'utiliser ces nouveaux outils pédagogiques (je parle des BVE), mes recherches m'ont mené à m’intéresser à la pédagogie dite inversée. Dans les grandes lignes cette approche pédagogique consiste à inverser (d’où son nom) la manière dont les connaissances sont transmises aux étudiants. Alors que classiquement on utilise les séances de cours pour transmettre les connaissances, lors d’une classe inversée les étudiants arrive à la séance de cours en ayant déjà « acquis » les connaissances et on utilise la séance pour vérifier cela et le valider ensemble.

Pour ma part, je n’ai mis en place que l’inversion d’une petite partie du cours d’introduction à l’IHM, celle où je présentais les propriétés ergonomiques essentielles à la conception de solutions logicielles. Bien qu’illustrée, la présentation d’un ensemble de propriétés était rébarbative du fait de l’effet « catalogue » que cela provoqué.

J’ai donc fourni aux étudiants plusieurs semaines à l’avance le cours (de manière détaillée), un ensemble de ressources (lien vers des sites web, référence de chapitres de livres, …) ainsi que des objectifs précis. Je leur ai également expliqué que le cours ne serait pas présenté en séance mais que la séance sera mise à profit pour d’une part répondre à des questions précises et d’autres part à valider avec eux (via l'utilisation des BVE) s’ils avaient bien acquis les connaissances et faire les ajustements qui seraient nécessaires.

Au final, les étudiants ont bien travaillé le sujet, la séance a été très dynamique avec de nombreuses questions et des étudiants qui ont poussé leur étude du sujet au-delà des objectifs. Et tout cela a été confirmé d’une part par des retours positifs des étudiants sur l’évaluation du module et d’autre part par des résultats en hausse sur le module et particulier sur cette partie.

Si le résultat de la première année est encouragement, il faut voir si celui-ci était dû à la qualité de la promotion ou réellement à la nouvelle approche. L’expérience est donc renouvelée cette année. En plus de cela, une plus forte intégration de l’utilisation des BVE aura lieu dans les autres parties du cours qui reste pour le moment sous un format classique. En parallèle à tout cela, des ressources sont construites de manière à pouvoir inverser l’intégralité du cours pour la rentrée 2016.

Projet de officinarium

Le but de ce projet a été de mettre en place une salle « d’expérimentation ». Celle-ci permet aux étudiants de mettre en œuvre, de manière quasi autonome, un ensemble de technologies innovantes en rapport avec leur programme pédagogique. Elle répond, ainsi, à un objectif de pédagogie par projets, bien adaptée à une population post-bac, et à l’ouverture à l’innovation dès les premières années de l’Université. Comme son nom le laisse supposer, l’objectif final n’est pas d’avoir une salle, mais un ensemble de salle offrant des outils complémentaires.

Ce projet, financé par le programme "pédagogies innovantes 2015" de l'université, a permis :

A terme, l’accès à la salle sera contrôlé à l’aide de badge d’accès et celle-ci sera surveillée par vidéo surveillance, ce qui permettra aux étudiants d’y avoir accès plus facilement. De plus, en partenariat avec Polyetch’Nice Sophia, notre salle d’expérimentation sera connectée à la leur (l’Ubiquarium) de manière à ce que les étudiants puissent piloter depuis l’une des salles des dispositifs se trouvant dans l’autre salle. Cela permettra d’une part d’enrichir le nombre de dispositifs exploitables mais également de sensibiliser nos étudiants aux approches multi-sites (type cloud ou autres).

Projet de présentation des posters

Il s’agit ici d’une initiative visant à motiver et à impliquer un peu plus les étudiants dans leur projet tutoré de S1. Ce projet intitulé « Découverte » consiste en l’études de thème avancé (qui dépasse les compétences et connaissances enseigné lors du premier semestre de DUT (et même souvent au-delà de la première année)) par les étudiants. Les projets tutorés se déroulent en quasi autonomie pour les étudiants, et dans le cadre du projet de S1 seul les restitutions de leurs études rythment leur semestre.

Les restitutions sont au nombre de 4 avec des objectifs et une forme variant d’une restitution à l’autre. On retrouve en début de semestre une présentation orale avec support PowerPoint pour faire le point sur la compréhension du sujet et les sources étudiées. Puis les étudiants doivent rendre un mini cours audio de vulgarisation sur un point technique de leur sujet. La troisième restitution est un article web présentant l’intégralité de l’étude (les meilleurs articles sont publiés dans la vitrine des Projet tutorés mise en place dernièrement). Enfin, on termine par la présentation d’un poster sur l’étude devant un large public. Et c’est ce dernier point qui nous intéresse ici.

Le but était de confronter les étudiants à un publique varié pour que d’une part ils puissent mettre en valeur les connaissances qu’ils avaient eux-mêmes acquises lors de ce projet et d’autre part qu’ils expérimentent le dialogue entre un expert métier (eux) et un public dont ils ne connaissent pas le niveau de connaissance sur le sujet (expert, au courant ou complètement néophyte). Pour cela, le projet « posters » a franchi plusieurs étapes avant d’atteindre cette année l’état envisagé initialement. Ces étapes, détaillées ci-dessous, ont permis d’acquérir de l’expérience sur ce genre d’évènement mais aussi de faire accepter celui-ci auprès de mes collègues universitaires qu’il soit du corps enseignant ou du coté administratif.

Projet de généralisation de l'utilisation des BVE

Le but de ce projet est de mettre en place au sein des départements informatique des enseignements selon le principe de la pédagogique inversée dans les cours en amphithéâtre. Cette approche a pour but de d’impliquer les étudiants dans leur apprentissage, d’en faire des acteurs et non pas de les laisser passif au fond de leur siège lors des cours en amphithéâtre. Avant d'inverser l'ensemble des modules, nous commenceront par inverser quelques modules pilote et nous sensibiliserons les enseignants à l'utilisation des BVE(Boîtiers de Vote Électroniques, cliqueurs). En effet ceux-ci permettent à l’enseignant de poser des questions lors de ces cours (et d’avoir une vision claire et instantanée des réponses de toute la promotion, au lieu des 3 mains qui se lèvent habituellement lors des cours). Et donc d'évaluer immédiatement si la notion expliquée a été comprise ou s'il faut la reprendre.

Un autre avantage de ces boitiers de votes, c'est qu'ils permettent aussi aux étudiants d’estimer leur niveau par rapport à leurs collègues sans pour autant se dévoiler aux autres. On sait très bien que le manque de participation est en partie dû au fait que les étudiants ne veulent pas se différencier de la masse et donc ils ne répondent pas, pas uniquement car ils ont peur de répondre faux mais également par ce qu'ils pourraient répondre juste (alors que le reste de leurs camarades pourraient eux répondre faux). Avec les BVE, comme la technologie n'affiche pas publiquement qui a répondu quoi, on n'a pas ce problème. En plus de cela, le petit côté ludique et nouveau est aussi attractif.

Les tests dans certains enseignements du départements informatique de l’IUT Nice Côte d'Azur se sont terminés avec succès. Cette approche, bien adaptée à une population post-bac qui intègre tout juste l’Université, sera généralisée à plus d'étudiants et plus de modules, puisque le projet déposé en 2016 a été validé par le CFVU. Une première journée de formation aux BVE à déjà eu lieu. D'autres suivront vers fin aout, début septembre 2016. Les supports de cette formation sont disponibles sur cette page.

Projet d'introduction au web

Il s'agit d'un projet que nous avons soumis cette année avec Philippe Renevier au programme "pédagogies innovantes 2016" de l'université. Ce projet a pour but la constitution de ressources (cours sous forme de vidéo, illustrations, exercices en ligne, ...) pour l'enseignements du web (HTML, CSS et les concepts associés) auprès des étudiants débutants l'informatique. Le projet est donc en attente de validation par la CFVU.

Ces ressources seront organisées en chapitres indépendant (même si certains chapitres demanderont d’autres chapitres comme pré-requis) de manière à ce que chaque parcours, chaque formation puisse choisir un sous-ensemble des chapitres produits pour constituer son module de cours. Chaque cours ainsi créé prendra place dans un SPOC (Small Private Online Course : en gros un MOOC destiné à un public précis et plus ciblé).

L’intérêt de notre approche est de pouvoir plus facilement concevoir des modules de cours à partir de nos productions. En effet, si initialement seul Philippe Renevier (qui enseigne à l’UFR Science) et moi (IUT Nice) étions impliqué dans ce projet, nous avons trouvé dommage que ces productions ne puissent pas être utilisées par tous. C’est pour cela que nous avons également impliqué différents acteurs de l’université où les étudiants débutant l’informatique avaient ce même genre de cours. Le projet compte aujourd’hui 2 autres composantes partenaires : Polyech’Nice Sophia et la LP IMAPP de l’UFE LASH.

Si les SPOC resteront interne à l’université, les vidéos des cours seront proposées à un plus large public via différentes plateformes de diffusion.

logo I3S
logo Rainbow
logo Université de Nice Sophia Antipolis
Valid XHTML 1.1
CSS Valide !
Dernière modification : le lundi 1 août 2016 par Rey Gaëtan