Pour répondre à un échange de questions sur les raisons pour lesquelles on peut voir la corse depuis le continent,

(http://math1.unice.fr/~iremnice/ciiim/corse/)

voici deux schéma  et une photo commentée.

Essentiellement, l'explication du phénomène (connu des astronomes depuis très longtemps et étudié par Laplace dans un cas plus général) est l'augmentation de l'indice de réfraction en fonction de la densité (ou de la pression) de l'atmosphère . Cette variation d'indice courbe les rayons vers le sol tout comme un prisme ou une lentille modifie la direction de ces rayons

 

Quelques simulations plus précises se trouvent sur la page

http://www.polytech.unice.fr/%7Eleroux/VoirlaCorsedepuislesAlpesMaritimes3.htm

On trouvera une formulation détaillée dans le chapitre IX (la réfraction astronomique) de l'ouvrage d'André Danjon, "Astronomie Générale" publié en 1980 à la librairie Blanchard. 



1. Le premier schéma donne un programme de simulation du trajet d'un rayon lumineux en fonction de la variation de l'indice de réfraction
 


2. Le second schéma représente les résultats de cette simulation: un rayon lumineux parait provenir d'une direction faisant un angle plus petit avec la verticale,  il parait donc venir de plus haut; on voit ainsi des images d'objets qui ne sont pas visibles en ligne droite s'ils sont cachés par un obstacle
 
 



3. Une photo montrant les sommets visibles depuis le continent ; dans les meilleures conditions de visibilité (le matin entre le lever du jour et le lever du soleil, plus souvent en hiver, le lendemain d'une journée où le mistral a soufflé après le passage d'une dépression), la qualité de l'image est bien supérieure à celle de  cette photo:  on peut voir à la jumelle des détails de quelques mètres
 
 



Quelques photos d'une qualité meilleure que celle-ci sur le site  http://www.06nice.com/somsud/gcors/gcorse2.htm

Sur les sites  http://www.canigou.univ-mrs.fr/index.htmlhttp://astrosurf.com/canigou  et
http://canigou.allauch.free.fr  on trouve des photographies  d'objets plus éloignés (250 km): le Canigou vu de Marseille.

voir aussi http://sd.znet.com/~schester/angeles_mtns/tables/refraction.html  donnant des informations
sur l'effet de la réfraction sur l'angle d'observation de sommets de montagnes.

une approche mathématique des mirages http://www.ncas.org/condon/

Il existe certainement des informations et des explications complémentaires chez les spécialistes des phares et balises, mais je n'en ai pas trouvé sur le web.

Toutes informations sur ce sujet ou des sujets voisins sont les bienvenues.

J Le Roux (leroux@essi.fr)